FEUILLE DE LIAISON N°45 – JANVIER 2021

Union des Amis du Parc Naturel Régional Oise Pays de France et de ses Trois Forêts

AP3F  – BP 20343 – 60634 CHANTILLY

Association N° W604000624   

FEUILLE DE LIAISON N°45 – JANVIER 2021

Chers adhérents, chers amis,

Bonne nouvelle enfin ! Le décret renouvelant le classement du Parc Naturel Oise-Pays de France a enfin été signé par le Premier Ministre le 18 janvier 2021.

Inutile de revenir sur les lenteurs et les vicissitudes des procédures durant ces cinq dernières années. Et même s’il reste encore quelques étapes à passer avant que le comité syndical du Parc n’élise son nouveau bureau d’ici fin mars, regardons vers l’avenir.

2021-2036 : c’est le temps que durera la nouvelle charte. C’est long en apparence mais la période s’écoulera rapidement pour relever les défis que nous savons.

Alors à nous tous, avec le PNR-OPF, d’être à la hauteur des enjeux.

En dépit de la situation actuelle, voici donc une belle occasion pour l’ensemble du conseil de votre association de vous adresser ses meilleurs vœux pour 2021 et une bonne santé.

Comme c’est l’usage, nous vous invitons à renouveler votre adhésion pour 2021.

Nous vous proposons deux possibilités :

·       Soit, renvoyer par courrier votre chèque bancaire et le bulletin d’adhésion ci-joint à AP3F BP 20343 – 60634 CHANTILLY

·       Soit, faire un virement sur le compte AP3F:

       IBAN: FR76 1870 6000 0095 2787 0011 469

    Code BIC – Code SWIFT : AGRIFRPP887

Surtout prenez soin de bien préciser sur le libellé de votre virement, votre nom et votre adresse e-mail en mentionnant « adhésion AP3F 2021 » et de renvoyer par mail à notre trésorier Hervé Sang (herve.sang@gmail.comle bulletin d’adhésion ci-joint dument complété.

Rappel cotisations :

Ø adhérent individuel à partir de 5 €,

Ø association à partir de 15€.

Par avance, merci.

Grâce à votre soutien, notre association peut contribuer, avec d’autres, à accompagner le PNR OISE-PAYS de France dans la réalisation de ses missions et peser, autant que possible, pour que les objectifs de la charte soient respectés et deviennent des réalités concrètes sur notre territoire.

Nous vous remercions infiniment de votre engagement à nos côtés qui est, encore une fois, déterminant : plus nous sommes nombreux, plus nous sommes forts ; plus nous sommes en mesure de faire face aux dépenses courantes et exceptionnelles, plus nous serons efficaces pour informer, défendre les atouts de notre territoire si vulnérable, promouvoir l’audace et l’innovation d’un Parc pour que ses habitants vivent mieux avec leur nature.

A nouveau, Bonne Année à tous.

Gilles Sinet

Président

Ps : nous reviendrons dans notre prochaine communication sur les sujets en cours (programme « ensemble sauvons la forêt de Chantilly », projets méthaniseurs, centrale photovoltaïque, carrières, nouvelle route à Pont Ste Maxence, biocorridors, liaison sncf Roissy-Picardie, étangs de Comelle, point commissions thématiques du pnr, …).

Continue Reading

FEUILLE DE LIAISON N°44 – NOVEMBRE 2020

Union des Amis du Parc Naturel Régional Oise Pays de France et de ses Trois Forêts

AP3F  – BP 20343 – 60634 CHANTILLY

Association N° W604000624   

FEUILLE DE LIAISON N°44 – NOVEMBRE 2020

Chers adhérents, chers amis.

Votre association se porte bien. De nouveaux adhérents sont venus la rejoindre : plus de 150 adhérents directs et 17 associations réparties sur le territoire dont récemment la SVPPSM (association de sauvegarde et de valorisation du patrimoine de Pont Ste Maxence) et la APEBS60 (association pour la protection de l’environnement du bassin senlisien).

A l’heure où j’écris ces lignes le décret du premier ministre renouvelant le classement du PNR OPF n’est toujours pas signé. Quelques soient les circonstances, c’est inacceptable! Depuis janvier 2016 que la 1ère charte est caduque, la nouvelle charte adoptée par les collectivités locales en 2019 ne produira tous ses effets qu’une fois le classement du PNR renouvelé. Cinq années d’un parc vidé de sa substance. Ça en dit long sur les lenteurs des processus administratifs et politiques. Est-ce proportionnel à l’intérêt que portent les administrations et les exécutifs territoriaux et nationaux sur le sujet. Je vous laisse méditer. Nous demandons aux maires, présidents des régions et conseils départementaux signataires de la charte de mobiliser leurs réseaux et d’interpeler le Premier Ministre et la Ministre de la Transition Ecologique que nous avons relancée.

Nous avons finalement pu tenir notre assemblée générale le 16 octobre. Vous trouverez ci-joint le compte-rendu et le rapport moral et d’activité.

Depuis, le bureau de l’association a été renouvelé (Président Gilles Sinet, Vice-Président Bruno Quignot pour la SAFHEC, Secrétaire général Halina Vernoy, Trésorier Hervé Sang).

A la suite de l’AG, un public nombreux a assisté à la conférence sur les étangs de Comelle animé par le SITRARIVE et le PNR et leur chargé de mission (Cédric Delbecq et Jean-Luc Hercent) qui nous ont exposé la situation et les enjeux de ce site d’une richesse écologique exceptionnelle (le diaporama  est toujours disponible pour ceux qui en font la demande à ap3f@free.fr).

Désenvasement des trois étangs (Chapron, Neuf, de la Loge), consolidation des digues, réparation des vannes, bondes et autres ouvrages pour réguler la circulation de l’eau, etc : des solutions existent ! Elles sont couteuses (3 m€) donc elles ne sont pas décidées.

Comme pour la forêt, objet du programme « Ensemble, sauvons la forêt de Chantilly », il faut de l’argent et des moyens ! Il a été dit que pas un euro tiré des revenus du domaine ne quittait Chantilly.  Au vu de l’urgence de la situation, il serait légitime que chaque euro produit par la forêt aille à la forêt et réinvesti pour elle. S’agissant des « bois et des eaux » légués par le Duc d’Aumale comme biens communs confiés à la France, ils méritent, au niveau local, que l’aire cantilienne, le département, les régions – à travers leur population qui fréquente et profite de ces espaces inestimables- s’engagent davantage. Par ailleurs, en souhaitant le succès du GIP « Forêt de Chantilly » voulu par M. Darcos, chancelier de l’Institut, pour drainer les fonds nécessaires au financement du plan de sauvetage de la forêt, il conviendrait aussi d’inscrire dans ses missions la sauvegarde et la préservation du PATRIMOINE HYDROLOGIQUE DU DOMAINE et donc des étangs de Comelles.

Le PNR, qui intervient dans les études et recense l’ensemble des espèces présentes sur le site de Comelle, devra continuer à tenir son rôle dans ce plan d’action.

Ce plaidoyer pour le domaine de Chantilly  ne saurait masquer les nombreuses problématiques du Parc.

Notre territoire est exceptionnel. Son patrimoine naturel et culturel est unique. Tout le monde s’enorgueillit à juste titre. Les forêts et les espaces naturels « ouverts » sur l’ensemble du parc sont trop souillés par les pollutions de toutes natures. “Une nature qui doit être protégée, des déchets à ramasser, organisons nous!”.

A l’échelle du parc, c’est collectivement qu’on pourra traiter le problème. Là aussi, communautés de communes, départements, régions, services de l’Etat, fédérations et offices régionaux, propriétaires privés et publics, associations et citoyens doivent se réunir et se mettre d’accord pour faire beaucoup mieux. Il pourrait être confié au PNR le soin de coordonner les actions et les moyens, réunir les financements pour créer et animer une brigade verte comme il en existe dans d’autres régions pour lutter contre toutes les nuisances (bruit et autres,…) et atteintes à l’environnement, les dépôts d’ordures, les pollutions agricoles, industrielles ou ménagères, les feux, communiquer auprès du public sur le terrain, informer, éduquer, faire enlever les dépôts sauvages, assister les communes et, sans disposer de pouvoir de police, travailler en partenariat avec la gendarmerie et les polices municipales… Avec les moyens des collectivités locales qui existent, vider les poubelles et enlever les ordures et les déchets déposés sauvagement en pleine nature doivent s’inscrire dans des actions du quotidien et dans la durée : C’est une question de volonté et d’image.

L’AP3F demande d’ores et déjà au PNR, à son président, à son futur bureau de s’emparer de cette mission d’intérêt général. Les associations que nous représentons seront à ses côtés pour servir, comme cela aussi, les objectifs de la charte.

Nous vous souhaitons le meilleur sur ce chemin qui nous conduit à noël. Prenez soin de vous.

Gilles Sinet

Président

Continue Reading

Assemblée Générale AP3F 2020

Union des Amis du Parc Naturel Régional Oise Pays de France et de ses Trois Forêts

AP3F  – BP 20343 – 60634 CHANTILLY

VENDREDI 16 OCTOBRE
Espace Culturel Edmond Rostand, Place de la Libération à Orry-La-Ville.
  • Assemblée Générale AP3F à 19h30 précises.
  • Conférence sur les étangs de Comelle à 20h30,
Etangs de Comelle : histoire, écologie et hydrologie. Quelles solutions pour l’étang Chapron ?
Avec Cédric Delbecq (Technicien Rivière au Syndicat des eaux de La Thève -SITRARIVE) et Jean-Luc Hercent (Chargé de mission patrimoine naturel au PNR).
Le port du masque est obligatoire. Du gel hydro-alcoolique sera à votre disposition.
Munissez-vous d’un stylo pour signature des feuilles d’émargements. Le placement en salle se fera de façon distanciée : un siège sur deux sauf couples ou groupes constitués.
Le bureau AP3F
06 89 63 34 83
Continue Reading

Feuille de liaison N°43 mai 2020

Chers adhérents, chers sympathisants, chers amis.

         Nous espérons que vous et vos familles allez bien.

En cette période de pandémie, rien ne vous a échappé ! « La machine » s’est grippée.

Elle nourrit de l’inquiétude et des questions. L’après sera-t-il comme avant ? Les dogmes et les certitudes laisseront-ils place à de nouvelles gouvernances ?

         A la faveur de cette période troublée, voilà une bonne occasion pour mettre encore plus en mouvement les préceptes que la fédération des PNR propose dans sa note d’orientation communiquée à l’occasion de leur 50ème anniversaire. Il convient de promouvoir leurs valeurs qui n’ont jamais fait autant sens et que cette crise nous invite à mettre en avant.

En quelques mots, la motivation des Parcs est de proposer une nouvelle contribution.

Le contexte donne au PNR Oise-Pays de France (PNR OPF), ses 70 communes adhérentes, les départements de l’Oise et du Val d’Oise, des régions Hauts de France et Île de France qui le soutiennent et le financent, l’opportunité de s’engager plus à fond dans la construction d’autres relations à la nature et à la biodiversitéQu’on appelle cela développement positif ou décroissance douce, il devient urgent de soutenir une gouvernance de projets pour un développement respectueux des écosystèmes et inspirés par eux.

Par exemple, l’actualité nous renvoie aux programmes de développement des énergies renouvelables dont les dérives sont déjà bien identifiées. Singulièrement sur le territoire du Parc, la vigilance s’impose pour le PNR et l’ensemble des associations.

   Il y a eu le tout éolien (le PNR OPF est peu impacté), ses excès et puis finalement les décisions de la région et du gouvernement de freiner son essor.

   Aujourd’hui, à grand renfort de moyens et de communication, nos régions « mettent le paquet » pour développer la méthanisation sur un territoire comme le nôtre à forte vocation agricole. Il ne s’agit pas d’être contre la méthanisation qui offre de nouveaux débouchés mais contre ses débordements si on s’y engouffre sans discernement et si on ne prend pas garde à encadrer la filière surtout pour les installations de dimension industrielle (accaparement, voire renchérissement, des terres agricoles pour la production d’énergie plutôt que l’alimentation avec dérèglement des filières et augmentation de certains prix agricoles; agriculteurs se transformant en producteurs de méthane ; l’intensité du trafic des camions pour alimenter les centrales, les mauvaises odeurs, l’impact sur les paysages, les limites de la ressource, la surexploitation des sols, ….).

   Quant à l’Etat, il veut développer le voltaïque avec son programme « Place au soleil ». Très bien ! Mais sur la base aérienne de Creil (sur le territoire du Parc), il ne fait pas dans la demi-mesure. Jugez par vous-même du projet : 547 000 panneaux sur 180 hectares pourtant reconnus par le Conservatoire Régionale des Espaces Naturels et le PNR pour la richesse de sa biodiversité (inventaires et études à l’appui). Le Parc suit ce dossier. D’ici l’étude d’impact, l’AP3F exprimera ses plus expresses réserves au ministère des Armées et aux services de l’Etat (à titre de comparaison, le projet dans le Nord de la plus grande centrale solaire au sol de France prévoit 62 000 panneaux sur 30 ha).

Comme souvent, le trop est l’ennemi du bien et ces programmes sont menés avec une certaine opacité. Alors qu’il y a, d’une part, une convergence de vue sur les objectifs, en l’occurrence sur le concept des énergies renouvelables, des réserves s’expriment d’autre part quant à la gouvernance et à la conduite de ces projets.

Nous sommes bien à la croisée des chemins.  Avec l’implication et l’adhésion des citoyens, des élus des 70 communes en cohérence avec leur adhésion à la nouvelle charte et des autres collectivités locales qui composeront le nouveau comité syndical, nous voulons croire au rôle actif du PNR OPF pour relever le défi. Nous faisons le vœu que son prochain bureau qui va être élu s’empare de ces ambitions.

Axel Kahn en écrivant que « la raison des Parcs est de s’intégrer à une vie économique et culturelle avec le paysage et la nature comme la base d’une activité pour des territoires vivants dont les habitants sont fiers », nous propose un beau challenge fédérateur!

Pour que ce ne soit pas que des mots, il nous faut donc collectivement retrousser les manches et encourager le Parc à porter cette idée promue par sa fédération selon laquelle, Une autre vie s’invente ici.

Nous vous souhaitons bon courage et un bon été à tous.

Gilles Sinet

Président

NB :

·         Nous nous retrouverons à la rentrée pour vous informer de la date de notre AG qui a été, je vous le rappelle, reportée à cause de la pandémie.

·         Grace à la mobilisation de nombreux bénévoles, l’inventaire de 300 placettes de 20 mètres de diamètre sur l’ensemble du massif de Chantilly a pu être réalisé au mois de février dans le cadre du programme « Ensemble, Sauvons la forêt » à l’initiative de l’Institut de France avec le concours de l’ONF et de ses agents (relevé des essences, densité, évaluation des chênes dépérissant, indice de consommation par les cervidés, présence de bois morts, …). La restitution des données à l’ensemble des participants est en principe planifiée le 22 juin (on leur confirmera par mail). Quels enseignements en sortira-t-il ?

En ce moment se déroulent les observations sur hannetons suite à l’envol qui a lieu tous les 3-4 ans (il s’agit d’estimer autant que possible leur présence et leur répartition, constater la défoliation qu’ils provoquent dans les houppiers des arbres, … avec là encore, le souhait d’en tirer quelques enseignements pour la gestion forestière).

Des actions tendant à réaliser un inventaire de la biodiversité et de la flore en particulier sont en préparation grâce au PNR et doivent s’inscrire dans la durée.

Enfin, la réunion publique « Ensemble, Sauvons la forêt de Chantilly »  est reportée au 10 octobre 2020.

·         Petit rappel : Si vous n’aviez pas encore renouvelé votre adhésion, il est encore temps de le faire. Avec nos remerciements renouvelés.

Bulletin sur www.AP3F.fr

Continue Reading

Feuille de liaison N°42 mars 2020

Chers adhérents et amis.
Notre assemblée générale se tiendra à la Maison du Parc,
Château de la Borne Blanche à Orry la Ville (60560) Le VENDREDI 3 Avril 2020 à 19H45 Convocation ci-joint.
(sauf contre ordre de dernière minute selon décision préfectorale relative au risque épidémique dû au Coronavirus – covid 19)

L’AG sera suivie d’une conférence sur les étangs de Comelle (Commelles), de l’assec de l’étang Chapron et de son suivi. Elle sera animée par Cédric Delbecq (Technicien Rivière au Syndicat des eaux de La Thève -SITRARIVE) et Jean-Luc Hercent (Chargé de Mission Patrimoine Naturel au PNR).
Nous vous remercions de votre soutien et de votre confiance en adhérant et cotisant à l’association pour 2020.
Bulletin ci-joint

RAPPEL : l’Institut de France organise une réunion publique « Ensemble sauvons la forêt », aux domaines des Fontaines à Gouvieux le samedi 28 mars à 14 heures.
Les places, nous dit-on, sont limitées. Vous devez vous inscrire par mail à accueilchantilly@chantilly-senlis-tourisme.com
Cette conférence sera intéressante. Le PNR OPF, sollicité, finance une partie des actions décidées pour la forêt de Chantilly. Ce sera l’occasion de faire un point de la situation et des questions qu’elle soulève. La forêt est notre patrimoine commun. C’est pourquoi l’AP3F s’est engagée dans ce plan et s’impliquera dans son suivi.

Succinctement, ces dernières semaines, l’AP3F:
– A émis des réserves, à l’occasion de l’enquête publique, sur l’exploitation d’un centre de recyclage aux Ageux, en bordure du PNR.
– A déposé dans le cadre de la concertation publique son avis sur le projet de liaison SNCF Roissy-Picardie pour que soit réalisé, conformément à la loi, deux passages faunes au sud du massif de Chantilly et dans la plaine au sud de Survilliers pour éviter les ruptures des continuités écologiques entre les forêts du Val d’Oise et Nord-Picardie.
– Vous propose de signer la pétition ci-jointe contre un quatrième terminal à Roissy, soit près de 40% d’avions en plus = 50 vols de plus par jour. (On a noté qu’un tribunal britannique a jugé illégal un projet d’extension de l’aéroport londonien d’Heathrow au motif que le gouvernement ne tenait pas ses engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris de 2015 !)
– A alerté la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) et de la DDT (Direction Départementale des Territoires- Responsable du Pôle Sites et Paysages) s’étonnant de la pose de clôtures et de plantations sans déclaration préalable en site classé, en zone Natura 2000 et coupant la prairie de Carlepont à Mortefontaine et nuit à la continuité écologique.
– Participe aux réunions sur le projet de Voie Verte Senlis-Chantilly sur l’ancien tracé ferré afin de s’assurer de son bon traitement écologique (maintenir la naturalité et la continuité paysagère ; préserver le corridor Chantilly-Halatte).
– Préoccupée par plusieurs sujets, poursuit ses échanges avec la direction et les chargés de mission du PNR pour que soient défendus les objectifs de la charte.
Les décrets de classement de 4 nouveaux parcs naturels régionaux doivent être signés prochainement dont un cinquième dans les Hauts de France avec le PNR Baie de Somme – Picardie Maritime.
Le renouvellement de classement de notre PNR Oise-pays de France devrait être signé au plus tard à la fin de l’été.
Il faut se féliciter de l’engagement de ces territoires. Qu’il ne soit pas un alibi mais bien une opportunité pour changer les habitudes, agir et servir la transition écologique et que l’action publique, en lien avec les citoyens, traduise dans ses actes la notion de DURABLE à toute forme de développement.
Rendez-vous le vendredi 3 avril pour parler de tous ces sujets et du nouveau chapitre qui s’ouvre pour notre PNR Oise-pays de France.
Bien sincèrement.
Gilles Sinet
Président
AP3F BP 20343 60634 Chantilly
Tél 06 83 63 34 83

Continue Reading
Close Menu