Feuille de liaison N°41 janvier 2020

Chers adhérents, chers sympathisants, chers amis.

Cette courte feuille de liaison a 4 objectifs.

1) Vous souhaiter, au nom de l’ensemble du conseil d’administration, une excellente année 2020.
Le classement de notre PNR va être renouvelé et toute notre énergie sera mobilisée pour défendre et promouvoir les objectifs de sa charte pour les quinze prochaines années. Le chantier est exaltant et exigeant et mérite l’engouement et l’engagement de chacun.

2) Vous informer d’ores et déjà que notre assemblée générale se tiendra à la maison du parc, à Orry-La-Ville, le vendredi 3 avril 2020 à 20 heures. Vous recevrez la convocation ultérieurement.
Cette année, une conférence sur les étangs de Comelle (Commelles), l’assec de l’étang Chapron et de son suivi sera animée par Cédric Delbecq (Technicien Rivière au Syndicat des eaux de La Thève -SITRARIVE) et Jean-Luc Hercent (Chargé de Mission Patrimoine Naturel au PNR). Nous comptons sur votre présence. Venez nombreux.

3) Vous tenir régulièrement informé à partir de maintenant du nouveau plan d’aménagement de la forêt de Chantilly auquel l’Institut de France a souhaité nous associer avec la SAFHEC et l’Association des Poteaux des trois forêts.
En résumé et dans l’immédiat, la forêt de Chantilly, comme beaucoup d’autres forêts, souffre des effets accélérés du dérèglement climatique conjugué à des pratiques sylvicoles qui ne sont plus adaptées: dépérissement accéléré des chênes en particulier, mortalité forte des plantations, maladies, proliférations des hannetons, etc.
L’Institut de France s’entoure d’un Comité d’orientation Scientifique à qui nous souhaitons apporter la connaissance éclairée que nous avons de cette forêt sous toutes ses formes, dans sa dimension sylvo-cynégétique.
Union des Amis du Parc Naturel Régional Oise Pays de France et de ses Trois Forêts
AP3F – BP 20343 – 60634 CHANTILLY
Association N° W604000624
Site : www.AP3F.fr Mail : AP3F@free.fr Téléphone : 06 89 63 34 83
Compte tenu des enjeux et de la gravité de la situation, nous sommes décidés à nous impliquer dans cette démarche qui se veut « ouverte, transparente et collaborative et venir avec « nos petits bras » pour des actions sur le terrain. On vous sollicitera.
L’Institut a demandé au PNR de mobiliser des fonds publics pour financer plusieurs actions : analyse de la crise et son impact précis sur les peuplements forestiers, tests sur de nouveaux modes de gestion de la forêt, mise en place et suivi de « placettes laboratoires » sur le terrain. C’est la mission du PNR de contribuer à ce programme en veillant à ce qu’il s’inscrive dans le cadre des objectifs de la charte et de ses orientations. On s’y attachera.
Pour information, sachez que l’Institut de France organise une réunion publique « Ensemble sauvons la forêt », aux domaines des Fontaines à Gouvieux le samedi 28 mars à 14 heures. D’ici là, on en saura plus sur les « tenants et les aboutissants ».

4) Enfin, vous solliciter à nouveau pour renouveler votre adhésion à l’AP3F, adhérer, faire adhérer.
Je rappelle que l’AP3F rassemble de nombreuses associations locales et beaucoup de particuliers et de familles qui veulent défendre les atouts et la qualité de notre territoire et savent que sa vulnérabilité mérite leur engagement.
Vos cotisations garantissent la pérennité et l’indépendance de l’AP3F. Mais au-delà, l’association doit compter un maximum d’adhérents répartis sur l’ensemble du territoire du parc pour exister, avoir du poids et mieux relayer le pourquoi et le comment du PNR (il y a encore du travail !).
Notre credo : toujours faire valoir et défendre les objectifs de la charte, veiller à leur respect, être le « poil à gratter » en pesant, avec d’autres, sur certaines décisions. NOUS AVONS BESOIN DE VOUS.

COTISATION 2020
Notre mission : Accompagner le PNR Oise Pays de France dans ses actions et veiller au respect des objectifs de la Charte et la préservation du territoire du PNR et de ses 3 forêts.
Nous vous remercions de votre confiance et de votre fidélité.
Membre Collectif – Association- Nom……………………………………………………………………………………………………..
Représenté par ……………………………………………………………………………………………..
Site internet :………………………………………………………………………………………………..
Ou Adhérent direct – Personne physique Nom………………………………………………………………Prénom……………………………
Adresse………………………………………………………………………………………………………….. Ville ………………………………………..Code postal……………………………………………………. Téléphone………………………………………………………………………………………………………. Email………………………………………………………………………………………………………………
Date Signature

COTISATION 2020 : Membre Collectif – Association 15 euros ; Adhérent direct – Personne physique 5 euros ou plus
Par chèque bancaire à l’ordre de AP3F à l’attention de Hervé Sang. BP 20343 – 60634 CHANTILLY
Bulletin sur www.AP3F.fr
NB : en application du règlement sur la protection des données (RGPD), l’AP3F vous assure que vos données personnelles recueillies sont destinées exclusivement à communiquer avec vous et de vous informer de ses activités. Elles ne font l’objet d’aucune communication ou cession à des tiers. Vous avez naturellement le droit de les faire rectifier ou supprimer et de choisir de ne plus recevoir nos informations en envoyant un simple mail à AP3F@free.fr.

Continue Reading

FEUILLE DE LIAISON NOVEMBRE 2019

FEUILLE DE LIAISON N°40 – NOVEMBRE 2019

Chers adhérents, chers sympathisants, chers amis.

L’année 2019 s’achève. Elle a vu l’horizon du PNR s’éclairer.

Petit rappel : le PNR a été créé en 2004 pour une première période de douze ans. Sa nouvelle charte, après révision, a été approuvée cet été par 70 communes confirmant ainsi leur engagement au sein du Parc à porter les objectifs de sa charte pour les quinze prochaines années.

L’année 2020 verra la formalisation de ces décisions.

Le décret du Premier Ministre renouvelant le classement du Parc dans ses nouveaux contours devrait intervenir au deuxième trimestre 2020.

Dans la foulée et après les élections municipales, l’assemblée du syndicat mixte du Parc devra élire son nouveau bureau et son président. Et après :

Il convient que le PNR Oise-Pays de France transforme l’essai de cette 1ère séquence et se donne les moyens, avec ses partenaires et les associations, pour que les habitants et les élus du territoire s’approprient cet outil en le comprenant mieux.

Ne lui reprochons pas (même si on peut le regretter) de ne pas avoir les compétences réglementaires qu’il n’a pas. Mais, au contraire, soutenons-le dans l’exercice des nombreuses missions qui lui sont attachées au service de notre territoire. Le PNR a vocation à rassembler et fédérer. Le syndicat mixte, avec son bureau, et l’ensemble de l’équipe opérationnelle ont un grand devoir de pédagogie, d’écoute, d’exigence et de conviction à s’emparer sans faiblesse des objectifs de la charte en veillant à leur respect plein et entier. L’AP3F y contribuera.

Le PNR OPF, faut-il le rappeler, c’est plus de 2/3 de sa surface en forêts, terres agricoles et espaces naturels. Il est peuplé de plus de 200 000 habitants. Pontpoint, au nord, est à 65 kms de Paris-Notre-Dame et Chauvry, au sud du territoire, à 30 kms. C’est dire l’ampleur des enjeux et la grandeur des défis à relever : canaliser l’expansion du grand Paris et limiter la pression immobilière pour préserver notre environnement, singulier et d’une grande richesse.

Notre miette de territoire n’échappe pas aux bouleversements connus à l’échelle de la planète : dérèglement climatique, diminution du nombre des espèces, retrait de la vie sauvage.

Certaines orientations et intentions déclarées à tous les niveaux sont prometteuses si les actes suivent. Les initiatives locales pour accompagner et encourager les populations soucieuses de faire mieux à travers les gestes du quotidien (se déplacer « mieux », éduquer, trier et recycler nos déchets, réguler, …) sont à saluer. De même la concertation autour des programmes de déplacements mutualisés et de mobilité (PCM) au sud de l’Oise et les ateliers dans le cadre du Diagnostic Territorial du PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial) animés par les communautés de communes de notre territoire auxquels le PNR participe, avec le soutien de la région et de l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maitrise  de l’Energie) sont louables si ces initiatives sont transformées en actes sans être en contradiction avec la préservation de la biodiversité.

Parce que notre territoire en vaut la peine, qu’il demeure encore sauvage, notre PNR faisant parti des acteurs majeurs du territoire, a toute sa place pour s’ériger en rempart contre toutes les menaces susceptibles de porter atteinte aux objectifs de la charte. Tout est dans la charte : Répondre à l’urgence climatique, préservation de la biodiversité et protection des milieux et ressources naturelles (le cas de la vulnérabilité de la forêt et de sa valorisation avec un équilibre sylvo-cynégétique subtil est symptomatique); Eviter toute artificialisation des sols et privilégier la reconversion des friches…

L’AP3F partage pleinement les observations du CESER (Conseil Economique, Social et Environnemental Régional qui n’est hélas que consultatif) qui, à l’occasion de l’enquête publique close le mois dernier sur le SRADDET (Schéma Régional d’Aménagement de Développement Durable et d’Egalité des Territoires ) de la région Hauts de France,

“dénonce et s’indigne d’un SRADDET qui ne permet pas d’enrayer l’érosion de la biodiversité en inscrivant des ambitions a minima face à l’urgence climatique, sans mettre les moyens à la hauteur des enjeux “.

Alors, rendez-vous en 2020 au côté du PNR OPF. Nous espérons qu’il verra ses moyens renforcés. Nous continuerons à participer aux commissions thématiques dont certaines sont à réactiver.   Nous   souhaitons  être   associés   aux   réponses   apportées   aux recommandations et les 2 réserves du rapport d’enquête qui a rendu, en mai 2017, un  avis favorable au renouvellement de la charte.

Savoir :

  • Création d’un Conseil Scientifique sous horizon d’un an
  • Etablissement d’un  point  zéro  de  référence  dans  les  deux  ans  avec  un inventaire des corridors présentant une insuffisance de résultat, dégradés pour certains d’entre eux depuis la création du parc en 2004 afin de permettre d’en évaluer leur efficacité dans le temps et d’accompagner leur indispensable renforcement.

Enfin, notez d’ores et déjà la date de notre prochaine Assemblée Générale qui se tiendra le vendredi 3 avril 2020.

Au nom de l’ensemble du Conseil d’Administration de l’AP3F, je vous souhaite une très bonne fin d’année et de joyeuses fêtes.

Gilles Sinet

Président

PS : de la part de l’AU5V locale (Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l’Oise), DONNEZ VOTRE AVIS : Votre ville est-elle cyclable ? Répondez en 5 minutes à l’enquête en ligne pour évaluer votre ville jusqu’au 30/11/2019 sur www.parlons-velo.fr

 

Continue Reading

FEUILLE DE LIAISON N°39 – OCTOBRE 2019

Chers adhérents, chers sympathisants, chers amis.

NOUVEAU PERIMETRE DU PARC NATUREL REGIONAL          OISE-PAYS DE France

 

Oise

Val d’Oise

Total

Nombre de Communes du Périmètre d’origine

43

 

15

 

58

Communes ne renouvelant pas leur adhésion

-2

-1

-3

Périmètre d’origine au 30/09/2019

41

95,3%

14

93,3%

55

94,8%

Nombre de Communes du Périmètre d’extension

15

 

12

 

27

Communes n’adhérant pas

-11

-1

-12

Périmètre d’extension au 30/09/2019

4

26,7%

11

91,7%

15

55,6%

Périmètre total

45

77,6%

25

92,6%

70

82,4%

Verre à moitié vide, verre à moitié plein !

Dans l’Oise, Baron et Chamant quittent le parc. Chamant, se singularise en décidant de faire cavalier seul au sein de la communauté Senlis-Sud Oise pour de mauvaises raisons. Dommage !Fresnloy-le Luat, Auger St Vincent et Nanteuil-le-Haudouin, en décidant d’adhérer, ouvrent une porte sur le Valois et, en basse vallée de l’Automne, seule Saint-Vaast de Longmont rejoint le Parc. Il faut saluer la décision de ces élus face aux réticences des onze communes qui leur sont voisines qui étaient incluses dans le projet d’extension et qui auront donc refusé d’adhérer.

Dans le Val d’Oise, c’est presque un « carton plein ». Epinay-Champlâtreux quitte le navire poursuivant d’autres objectifs que celui d’un développement durable préservant l’environnement. Toutes les autres communes renouvellent leur adhésion ou décident d’adhérer à la nouvelle charte, sauf –hélas- Nerville-la-Forêt qui fait perdre de la cohérence au PNR en le privant d’assurer le continuum vers le sud-ouest.

cid:image001.jpg@01D57AC4.04A0BF80

A l’occasion de ce long (trop long) processus de renouvellement de la charte (l’ancienne est caduque depuis janvier 2016), nous avons réalisé combien un grand nombre d’habitants de notre territoire, s’il n’ignore pas forcément l’existence du Parc et y adhère, dans sa grande majorité, une fois identifié les enjeux et les menaces, ne sait toujours pas vraiment à quoi il sert. C’est dire le travail que le PNR, avec nous, a devant lui pour mieux communiquer, mieux informer, répondre aux contre-vérités (comme celle selon laquelle « les PNR ne serviraient à rien » !) et faire toujours plus de la pédagogie, puisque c’est l’une de ses missions. Ceci vaut à l’égard de nos concitoyens comme à l’égard  de certains élus.

L’AP3F tachera  au mieux d’y contribuer à sa place et avec ses moyens.

Les prochaines étapes seront la délibération des régions fin novembre, la transmission au Ministère de l’Environnement par l’intermédiaire du Préfet de Région de la demande de classement du PNR dans son nouveau périmètre, la demande de l’avis du Conseil National pour la Protection de la nature (CNPN) et de la fédération nationale des Parcs avant la signature du décret de classement par le Premier Ministre. Donc encore un bout de chemin qui devrait nous mener au 2ème trimestre 2020 avant d’ouvrir et d’écrire ensemble ce nouveau chapitre du PNR Oise-Pays de France pour les quinze prochaines années.

Surtout n’hésitez pas à diffuser largement par messagerie à votre entourage nos feuilles de liaison si vous les jugez dignes d’intérêt, de nous contacter pour toute demande et même d’adhérer à notre association, si vous le souhaitez.

Vous pouvez aussi vous inscrire à la news letter hebdomadaire du PNR en vous connectant à son site http://www.parc-oise-paysdefrance.fr ou en le contactant à contact@parc-oise-paysdefrance.fr Tél. : 03.44.63.65.65

Le bureau de l’AP3F

Concernant le parc JJ ROUSSEAU à Ermenonville. Aucune information n’est donnée pour le moment par le département (propriétaire du parc) qui discute avec le propriétaire du château dont le projet de « Magic Walk » avec « son et lumière »  affecterait irrémédiablement la vocation culturelle et paysagère des lieux.

Un « Collectif pour la préservation du Parc JJ Rousseau » a été créé. Si vous souhaitez le rejoindre, afin de vous battre avec lui et recevoir toutes les informations, voici ses coordonnées : collectifjjr2019@gmail.com 

 

  • Archive des Lettres d’information d’AP3F:

cliquez pour lire la feuille de liaison 

Continue Reading

FEUILLE DE LIAISON N°36 –  mars 2019

 VEUILLEZ TROUVER CI-DESSOUS NOTRE COMMUNICATION N°36 PARUE A LA SUITE DE NOTRE ASSEMBLEE GENERALE DU 22 MARS AINSI QUE LE RAPPORT MORAL DU PRESIDENT.

 

FEUILLE DE LIAISON N°36 –  mars 2019

 

 

Chers adhérents, Chers amis, Chers sympathisants

 

Un vent  d’optimisme souffle à nouveau sur le PNR et balaie les légitimes inquiétudes que nous avons exprimées à de nombreuses reprises sur une situation enlisée depuis plus de trois ans telle qu’on la connaissait encore à la veille de notre assemblée générale du 22 mars.

A la fin de la réunion et après la présentation, fort intéressante sur le réseau Natura 2000 et de ses sites sur le territoire du parc, faite par Emmanuel Das Gracas du Conservatoire d’Espaces Naturels de Picardie que je remercie chaleureusement, le Président Marchand nous a annoncé de bonnes nouvelles.

Il nous a déclaré :

– qu’il avait reçu, il y a quelques jours, une lettre de Valérie Pécresse qui approuvait pour la région Île de France le projet de statut du PNR,

– qu’il avait reçu un courrier rassurant de la région Hauts de France sur le financement du parc sauf quelques points “pas très graves”,

– que le bureau du syndicat mixte avait approuvé le projet de charte révisée et adoptée depuis par le comité syndical,

– et enfin, que les communes du territoire seront saisies par les régions pour voter leur adhésion ou pas au PNR OPF avant la fin de ce mois de juin ou, au plus tard, avant la fin de cet été.

Nous nous réjouissons de ces évolutions.

Restons mobilisés pour que les renouvellements de la charte et du classement du PNR OPF viennent rapidement clôturer cette longue période d’incertitude.

Le président Gilles Sinet

 

 

RAPPORT MORAL DU PRESIDENT à l’ASSEMBLEE GENRALE DU

VENDREDI 22 MARS 2019

 « J’ai l’impression de répéter la même chose qu’aux trois dernières AG puisque la sempiternelle question du renouvellement de la charte et du classement du PNR sont encore et toujours d’actualité.

En entamant une quatrième année sans charte, on prive le syndicat mixte, financé par les citoyens que nous sommes, de porter valablement et régulièrement la marque PNR, ancrée pourtant dans notre territoire depuis plus de douze ans et qui ne devrait pas souffrir de tant de vicissitudes pour être pérennisée.

On déplore et on s’agace de cette situation autant intrigante qu’exaspérante.

A ce jour, et le président Marchand nous en dira plus, les statuts, à notre connaissance, ne sont toujours pas approuvés par l’Île de France. Il y a donc forcément quelque chose qui coince au niveau de la gouvernance et de la représentativité des contributeurs au syndicat mixte. Qui s’oppose donc au PNR ? Veut-on encore du PNR ?

De l’aveu de la Fédération des PNR (+ 50 ans de recul, 53 parcs aujourd’hui-15% territoire), une phase de déclassement d’un parc sans charte n’est pas anormale mais, s’éternisant de cette manière crée un fâcheux précédent.

Alors, on nous dit, qu’à défaut de classement, les services de l’Etat sont censés prendre en compte la nouvelle charte. Les préfets, la DREAL, la DDT, … doivent tenir compte de cette situation dans les avis qu’ils ont à rendre. Le préfet de région IDF, à qui nous avions fait part en décembre de notre profonde inquiétude, nous l’a d’ailleurs confirmé en nous écrivant « que ses  services sont ainsi vigilants à ce qu’aucune action sur le territoire ne porte atteinte aux objectifs poursuivis par un tel classement »… Naturellement, on veut le croire.

Pour autant, l’ancienne charte est caduque et l’absence de nouvelle charte la rend de fait inopposable tant qu’elle ne sera pas adoptée. Ni le parc, ni les services de l’Etat, ni les associations ni personne ne peuvent légalement et officiellement s’en prévaloir pour l’opposer à des projets ou des intentions qui risquent de ruiner l’atteinte de ses objectifs.

En théorie, de facto, on ne devrait plus demander au PNR OPF ses avis et il n’a plus à être consulté dans le cadre de commissions et autres procédures administratives. Même si on tente de nous rassurer, c’est un donc une vraie menace (dernier exemple, le projet de carrière et d’enfouissement de déchets à Champlâtreux dont les impacts paysagers et environnementaux seraient désastreux (atteinte aux unités paysagères, à la biodiversité, aux corridors rélictuels sur la continuité écologique Chantilly-Carnelle du continuum forestier nord-parisien) et, à propos duquel le PNR s’était illustré, il y a quelques années, contre un projet analogue.

 

Vous l’aurez compris, c’est le sort du PNR et le renouvellement de sa charte qui a occupé principalement nos esprits tout au long de cette année 2018 et encore aujourd’hui.

Nous le répétons et l’écrivons depuis un moment et M. Marchand ne le dément pas. Sans être des oiseaux de mauvaise augure et tel que c’est parti, les maires, même s’ils sont saisis par les régions avant l’été du projet d’adhérer ou pas au PNR (et donc à sa charte), risquent de ne pas prendre l’initiative de mettre cette résolution au vote de leur conseil du fait des prochaines élections municipales dans un an.

Il faut donc craindre de ne pas avoir le renouvellement du classement avant …. deux ans.

L’AP3F ne veut pas faire le deuil du PNROPF.

 

Bref, voilà où nous en sommes. Ce qui n’empêche pas le syndicat mixte, avec ses partenaires, de poursuivre ses actions (et il faut saluer, malgré ce contexte, le travail  des chargés de mission et de l’ensemble des collaborateurs du parc) et pour l’AP3F, d’être dans son rôle et de suivre les dossiers qui lui tiennent à cœur en maintenant un contact régulier et constructif avec l’équipe du parc.

 

L’AP3F soutient et encourage toutes les actions et mesures qui vont dans le sens de la poursuite des objectifs de la charte et la pérennisation du PNR mais je veux illustrer par deux exemples combien c’est compliqué et pas gagné :

         Le parc, conformément à ses missions, s’apprête à renouveler ses partenariats avec l’ONF, la Chambre d’Agriculture, le Conservatoire d’Espaces Naturels de Picardie… et d’autres. Il faut bien entendu s’en féliciter puisque ces conventions de partenariats sont faites pour poursuivre, en cohésion avec ses partenaires, des actions cohérentes avec les objectifs de la charte… Le syndicat mixte du PNR avance mais sans sa raison d’être qui est sa charte. Par souci de transparence et de crédibilité, il ne faut pas entretenir l’illusion que le PNR continue à exister comme si de rien était. La réalité est que le syndicat mixte fonctionne mais que le PARC, faute de classement renouvelé, faute de charte,  n’a plus de fondement et l’ensemble des conditions d’utilisation de la marque déposée « PNR », ne sont plus réunies.

         Le corridor Chantilly-Halatte (le parc ne se résume aux corridors –objectif prioritaire- et la problématique des corridors ne se réduit pas à celui-ci, mais il est symptomatique d’une réalité et a, en quelque sorte, valeur de symbole). Tout le monde sera d’accord de considérer qu’il est absurde de dépenser des millions pour réaliser un écopont au-dessus de la RD 1330, si en amont et en aval, des barrières, de quelque nature que ce soit, empêche la petite et grande faune de poursuivre naturellement ses pérégrinations.  C’est le problème du  corridor rélictuel Courteuil-Avilly en sursis qui risque de mourir avant si on ne se donne pas les moyens pour le sanctuariser.

Je rappelle le contexte :

Notre association avec d’autres ne partagent pas le projet du département, soutenu par le PNR, de ne réaliser qu’un seul écopont alors qu’il en faudrait trois considérant que 40 mètres linéaires  ne peuvent sérieusement pas se substituer à 6 kms d’échange potentiel, même déjà bien dégradé et constituant un des maillons essentiels du continuum forestier nord-parisien / haute picardie. C’est le sens du recours déposé auprès du TA d’Amiens contre l’arrêté de DUP.

Le département et le parc ont signé une convention donnant au parc le soin d’évaluer et de mesurer l’efficacité de cet unique passage faune, avant d’engager les travaux d’aménagements routiers et, le cas échéant, d’envisager d’en faire un deuxième si jamais le 1er est inopérant. On verra bien mais, sans être devin, on sait ce qu’il advient de ce genre d’engagement quand les financements ne sont d’ores et déjà pas prévus.

Donc, en se référant à l’Orientation n° 2 de l’Axe prioritaire n°I de la charte pour maintenir la diversité biologique et les continuités écologiques, tout le monde sera d’accord pour d’abord s’assurer de la restauration et de la préservation du corridor rélictuel Avilly Courteuil et de son bon fonctionnement dans la durée. C’est l’objet aussi, je pense de cette convention. Cela passe aussi par la mise en œuvre des actions inventoriées par le parc avec le concours des associations et de la fédération des chasseurs suite à la visite organisée sur le terrain en décembre 2018. D’ailleurs, où en est-on car la situation, sur site, n’évolue pas bien favorablement (ex : nouveaux fils électriques sur clôtures des pâtures entre St Léonard et Senlis)?

 

L’AP3F fait ce constat sans stigmatisation et sait bien que c’est compliqué. Au cœur de ces résonnances pratiques, on sait les contraintes budgétaires et que le PNR, dixit la charte, « ne peut [sur certains domaines] s’impliquer plus en profondeur faute de moyens humains » (ref/ Diagnostic territorial et évaluation de la charte).

Nous proposons de développer et de renforcer entre nous la mise en place, sous l’autorité du parc, de groupes d’observation et de veille sur le terrain et dans la durée avant et après les décisions d’implémenter certaines actions que le parc n’a pas les moyens d’évaluer, de mesurer et de suivre au quotidien. Ce sera un moyen d’échanger plus régulièrement, de prévenir les incompréhensions, de répondre aux impatiences et espérer être, ensemble, plus efficaces. Nos associations sont prêtent à porter main forte à l’équipe du parc comme partenaires pour l’aider à mener ses actions.

 

Ne voyez pas dans ce constat, M. Le Président, Mme La Directrice, un esprit négatif de notre part. S’il nous arrive d’être critique, c’est dans un esprit constructif. Soyez assurés que nous « SOMMES PARC » à fond. Et, s’il ne vous a pas échappé que la dimension politique nous irrite quelque peu, l’AP3F ne souhaite que le succès du PARC avec l’adhésion la plus large possible des communes et l’atteinte des objectifs de sa charte pour répondre aux enjeux  considérables d’un territoire comme le nôtre.

Je vous remercie de votre attention » Gilles Sinet Président

Continue Reading

CONVOCATION ASSEMBLEE GENERALE 2019

Chère Madame, cher Monsieur, très chers membres Amis du P.N.R.,
Vous êtes cordialement invités à participer à l’assemblée générale de notre association qui se
tiendra à la Maison du Parc, Château de la Borne Blanche à Orry la Ville (60560)
Le VENDREDI 22 mars 2019 à 19H45 précise
Nous remercions le PNR Oise Pays de France de nous accueillir dans ses locaux. Nous aurons le plaisir d’accueillir Monsieur Patrice Marchand, Président et Madame Sylvie Capron, Directrice ainsi que les membres de l’équipe du Parc.
Nous vous invitons à prendre connaissance de l’ordre du jour suivant :
  Rapport moral et Rapport d’activités
  Rapport financier
  Montant des cotisations
  Renouvellement partiel du Conseil d’Administration (*)
  Questions diverses – Echange.
Nous aurons plaisir d’accueillir Emanuel Das Gracas, responsable Oise du Conservatoire des Espaces Naturels de Picardie qui viendra nous présenter le sens et les objectifs des zones Natura 2000 et singulièrement ce que cela suppose et engage au niveau du territoire du Parc.
Nous terminerons autour du verre de l’amitié.
Nous comptons sur votre présence et vous remercions par avance  de votre soutien par votre adhésion à l’association (bulletin d’adhésion en pièce jointe).
Au cas où vous ne pourriez assister à l’assemblée générale, nous vous remercions de bien vouloir nous retourner le POUVOIR signé ci-joint soit par courrier soit scanné par mail.
Veuillez recevoir, Chère madame, Cher Monsieur, Cher Adhérent, l’expression de mes sentiments les plus dévoués.
Gilles Sinet
Président
Continue Reading
  • 1
  • 2
Close Menu